Elections départementales 2015!
0

Large victoire de la droite #BLR et une gauche au plus bas depuis 1995

A Bourg-la-Reine, les candidats UMP Aurore Gonzales et Philippe Lorec arrivent largement en tête (62%) devant les candidats communistes Marie-Hélène Amiable et Pierre Ouzoulias (38%) Tout le gratin centre droit était réuni pendant que la gauche se réduisait aux communistes. Denis Peschanski était venu apprécier l’étendue des dégâts.

En effet, la gauche perd près de 300 voix par rapport au premier tour. C’est aussi son plus mauvais score sur une élection locale depuis….1995. Près de 800 voix se sont aussi évaporées si l’on compare ces résultats à ceux de 2011 et des municipales 2014. Clairement, le Front de Gauche tire vers le bas.

Voilà donc la droite qui reprend des couleurs pour longtemps car il est à parier que le Front Gauche voudra faire croire que cet échec est une victoire. Toutefois, il faut aussi se rappeler qu’il avait subit une sacré claque au premier tour faisant jeu égal avec le FN et la liste d’intérêt local.

Sur le canton, les communistes gagnent les élections avec 54% des voix. Un score finalement assez faible compte tenu du potentiel du premier tour. L’essentiel est d’être élu mais cette élection laissera des traces sur la recomposition de la gauche à #BLR

Elle est aussi attendue à droite. La nouvelle génération qui s’est affirmée pendant ces élections va certainement vouloir maintenant reformer une politique municipale à bout de souffle. Si elle défend sincèrement l’intérêt général, elle pourrait élargir son audience au delà des cercles habituels du Chevreautisme.

Second tour cantonales 2015

Second tour cantonales 2011

Share
0

Ce à quoi vous avez échappé… Coups fourrés…A suivre

La décence électorale nous a obligé de publier ce post après 20 heures ce dimanche.  Pourtant, compte tenu du climat jusqu’au petit matin de samedi, nous aurions pu… En effet, les militants UMP qui pourtant avaient collé leurs affiches jusqu’à près de minuit les ont vu recouvertes par celles de Zouzou et Amiable à l’aube.  Tous les coups étaient permis durant l’entre deux tours.

A droite, tout le monde a tenté de faire bonne figure au meeting de jeudi à #BLR soir alors qu’en début de semaine l’ambiance était western. Tout le gotha UMP 92 de centre droit entourait les candidats. La veille, au marché  de #BLR et pour quelques VIP, Philippe Lorec en appelait au front républicain contre le Front de gauche. Astucieux, dans une phrase bien tournée, on pouvait croire au soutien de l’opposition au conseil municipal et de…Denis Peschanski, retiré des affaires depuis juin 2014 mais qui reste une figure emblématique de la gauche.

Capture du 2015-03-29 11:54:07

Philippe Lorec s’en est aussi pris à la gestion municipale de Bagneux…en mélangeant les choux et les carottes. Par exemple, il attribuait à la ville une dette de 322 MEuros. C’est un peu plus compliqué. En effet, la dette de la ville est de l’ordre de 60 MEuros. Notre comptable y a alors ajouté les dettes de la société d’aménagement dont la ville…est actionnaire à 75%. pas complètement faux mais pas totalement vrai.

De son petit nom la Semaba – « agir pour Bagneux », voilà donc le bras armé du clientélisme du pouvoir stalinien voisin. La ville est le garant de sa montagne d’emprunts de l’ordre de 160 Meuros.  Le rapport de la cour des comptes de 2014, que notre voisine, dans ses éternels manteaux « dame de france », cache sous le tapis, est sévère et inquietant :

En raison d’une importante opération d’acquisition de logements, en 2010, cette société d’économie mixte municipale rencontre, d’ores et déjà, des difficultés pour assurer sa trésorerie et, partant, pour honorer un certain nombre d’échéances. De plus, elle est engagée dans une opération d’ampleur, l’aménagement de l’écoquartier Victor-Hugo, qui va nettement solliciter sa trésorerie, en 2014.

Le plus croustillant est certainement à venir. En effet, le Front de gauche devra faire les yeux doux au grand capital pour équilibrer ces nouveaux investissements qui veulent accompagner l’arrivée de la ligne 4 et de l’Express.

C’est un dossier d’envergure pour la ville qui en attend d’importantes installations d’entreprises, ainsi que la création de 850 logements. L’opération a pris la forme d’une concession d’aménagement conclue, en 2012, avec la Semaba, en application des dispositions du code de l’urbanisme applicables aux opérations dans lesquelles le concessionnaire supporte une part significative du risque économique de l’opération, ce risque économique justifiant un régime relativement allégé en termes de publicité et de mise en concurrence. L’assise juridique de cette convention apparaît fragile. Le risque du concessionnaire semble, faute d’études préalables suffisamment étayées, avoir été insuffisamment objectivé, en amont de la procédure de passation de la convention, au regard de ce qu’exigent, depuis 2009, les dispositions de l’article R. 300-4 du code de l’urbanisme. Sur un plan économique, l’équilibre de cette opération suppose d’importantes ventes de terrains à bâtir, particulièrement en matière d’immobilier de bureau. Or le niveau et le rythme de réalisation sont liés au prolongement de la ligne 4 de métro, ainsi qu’à la livraison, en 2020, d’une gare de la future ligne 15 du réseau Grand Paris Express. Si ces hypothèses n’étaient pas réalisées, l’équilibre financier de l’opération devrait être rétabli, en mettant à contribution le budget communal ou en en modifiant la programmation.

On va bien s’amuser de voir les archéo-communistes en campagne boire le champagne avec les patrons venus les sauver de leurs incompétences! Finalement, de vrais Macron.

Dans quelques minutes les résultats de ces départementales. Tout devient dérisoire. Pas complètement, la démocratie est encore toujours un plus affaiblie et la confiance en le personnel politique écorné.

Share
0

(Parmi quelques) magouilles et embrouilles de l’entre deux tours…

Il a fallu attendre le milieu de la semaine pour voir apparaître les militants UMP poindre leur nez pendant que le PC avait déjà recouvert les villes de posters du couple Aimiable Ouzoulias.

Après leur claque du premier tour sur #BLR, il a fallu recoller rapidement les morceaux pour avoir un minimum de soutien du PS largement devant. Les tractions ont eu lieu au niveau du département pour un soutien ici, par exemple sur Châtillon au PS et chez nous aux communistes. Le MRC de Jean-Pierre Lettron a attendu le second tour pour se manifester tout heureux de faire un pied de nez aux socialistes. Manque de pot, vu le score de ses anciens camarades des municipales de 2008 et 2001, il risque de passer pour un opportuniste.

Dans tous les cas, le PS sort vainqueur de ce duel d’égo. En effet, contrairement au Front de Gauche lors des dernières municipales, il démontre sa capacité à se rassembler autour du candidat arrivé en tête  tout en le ridiculisant avec un score en hausse.

A droite, la mobilisation des militants des cantons déjà gagnés par l’UMP n’est pas venue alors qu’elle est signalée sur…Châtillon. Il est possible que Patrick Devedjian préfère un PC en voie de disparition sur un strapontin qu’un parti socialiste restant malgré les prédictions en pôle position à gauche. Les communistes ayant des ambitions inversement  proportionnelles à leurs scores, pense t-il que leur victoire divisera sur le long terme la gauche à #BLR.

 

On parle aussi d’une réplique de l’époque Pasqua. Récemment, cette drôle d’union UMP-FDG a été constatée à l’assemblée nationale lors de la tentative de censure du gouvernement et les débats sur le mille-feuille territoriale. Certaines agglomérations font naître aussi ce genre de deal. C’est le cas de Sud Seine présidée par…la Maire de Bagneux.

Finalement, Philippe Lorec est bien seul à nous le rendre sympathique. Même l’UDI dont émane le ticket mené par Eric Beaufils, conseilller municipal à #BLR, n’apporte pas un soutien actif. La rentrée au conseil municipal risque d’être tendue avec cette nouvelle génération qui vient de s’affirmer avec succès. Certes, elle veut  tourner la page du chevreautisme mais elle est fondamentalement divisée. La patriarche se posera certainement en arbitre.

Les électeurs réginaburgiens ne sont pas dupes. Ces magouilles et ces embrouilles de partis politiques au détriment des projets pour la population et des élus de terrain ne peuvent que les détourner du scrutin et sur le long terme de la politique ouvrant un boulevard au front national (Toujours en hausse).  L’un des candidats annonçait « une autre manière de faire de la politique »…. malheureusement avec toujours les même méthodes.

Votons et vivement un retour aux vrais problèmes des réginburgiens!

Share
1

Départementales 2015 : Un second tour ouvert!

Contre toute attente, les résultats du premier tour des élections départementales ne bouleversent pas les équilibres locaux droite gauche à Bourg-la-Reine si on les comparent à ceux de la cantonale de 2011. Salle des colonnes, on sentait un soulagement de part et d’autres.

A droite, Philippe Lorec (2480 voix) fait mieux que Patrick Devdjian (2078 voix). Au centre, Eric Beaufils, sans étiquette mais proche de l’UDI, fait un score tout à fait honorable de 797 voix (11,6%).  Le centre droit progresse donc 1100 voix environ.

Résultats BLR 2015

Dans un contexte national défavorable, le parti socialiste emmené pour la première fois par Jérôme Fortin sauve largement les meubles. Il obtient 1949 voix alors que son prédécesseur, Denis Peschanski….1878 voix.

A l’extrême gauche, le Front de Gauche  s’est allié à Europe écologie les Verts. Ce pari est raté puisque il a convaincu 820 électeurs seulement alors qu’en 2011, les deux partis obtenaient réunis …980. Les verts sont en mauvaise posture puisqu’ils sont dissouts dans la médiocrité du score de Front de Gauche et sans participer au ticket…..

Le Front National, et ses candidats fantômes, progresse de 300 voix et…. atteint le score du Front de Gauche (12%).  Alarmant….

Au niveau du canton, les communistes arrivent en tête avec 33% des voix puis l’UMP à 23%. Le parti socialiste est à 300 voix de la qualification (20%). Le FN atteint les 13%. Bon dernier, le ticket centriste Beaufils et  Gargari Saléha obtient quand même 9%.

Ainsi, le second tour reste ouvert. En effet, Bourg-la-Reine n’est pas sociologiquement stalinienne. Par ailleurs, le centre gauche a toujours en travers de la gorge l’appel à l’abstention de Pierre Ouzoulias entre les deux tours de la municipale de 2014. Le logo socialiste échangé contre un autre canton pourrait avoir peu d’impact.

Il se pourrait aussi que la Maire de Bagneux, Marie-Hélène Amiable, ait déjà fait le plein de voix sur sa ville avec ces….50% et son clientélisme.

Enfin, la droite sait se mobiliser. Déjà hier soir à Bagneux, les militants communistes et UMP étaient prêts à en découdre lorsque Philippe Lorec, brave comme tout, a appelé au micro au rassemblement contre les communistes. Les militants désoeuvrés d’Antony pour les uns et Châtillon pour les autres vont prêter main forte sur Bourg-la-Reine. Avantage à la droite,  elle connaît parfaitement le territoire réginaburgien et a déjà fait tomber le bastion communiste d’Antony dans les années 80.

L’esprit républicain tout à fait sympathique de Bourg-la-reine risque d’être un peu secouée cette semaine…

Résultats BLR 2011

Share
Toute l'actu
  • A force de marcher sur la tête, parents, enseignants, associations et animateurs vont bientôt attraper de rudes migraines à Bourg-la-Reine. En effet, après près d’un an et demi de palabres, la majorité emmenée par Jean-Noël Chevreau  n’a toujours pas arrêté son projet de rythmes scolaires pour la ville. Les informations […]

    Panique sur les rythmes scolaires.

    A force de marcher sur la tête, parents, enseignants, associations et animateurs vont bientôt attraper de rudes migraines à Bourg-la-Reine. En effet, après près d’un an et demi de palabres, la majorité emmenée par Jean-Noël Chevreau  n’a toujours pas arrêté son projet de rythmes scolaires pour la ville. Les informations […]

    Continue Reading...

  • Depuis quelques jours, les instructions de la mairie circulaient pour fermer les écoles le vendredi 30 mai à l’occasion du pont de l’Ascension. Affiches, mots dans les cahiers, le cadeau du Maire surprenait parents et enseignants qui n’avaient pas été prévenus.  Chacun commençait à s’organiser pour faire garder les enfants […]

    La principauté de #BLR

    Depuis quelques jours, les instructions de la mairie circulaient pour fermer les écoles le vendredi 30 mai à l’occasion du pont de l’Ascension. Affiches, mots dans les cahiers, le cadeau du Maire surprenait parents et enseignants qui n’avaient pas été prévenus.  Chacun commençait à s’organiser pour faire garder les enfants […]

    Continue Reading...

  • Le conseil municipal du 11 avril 2014 a constitué les commissions municipales et a élu ses représentants dans les organismes para-municipaux. Dans les premières, la loi oblige la présence de l’opposition à la proportionnelle. Dans les seconds, rien n’est imposé…C’est au bon vouloir du pouvoir en place. Par exemple, le […]

    Brouillard sur Bourg-la-reine.

    Le conseil municipal du 11 avril 2014 a constitué les commissions municipales et a élu ses représentants dans les organismes para-municipaux. Dans les premières, la loi oblige la présence de l’opposition à la proportionnelle. Dans les seconds, rien n’est imposé…C’est au bon vouloir du pouvoir en place. Par exemple, le […]

    Continue Reading...

  • Retrouvez en exclusivité le dossier technique associé au second conseil municipal de la mandature. Un pavé de 80 pages qui permet de comprendre comment JNC V veut gouverner. L’un des enjeux sera la désignation des élus dans les organismes para-municipaux comme les OPHLM. La transparence et la représentativité de l’opposition seront-t-elles […]

    Le dossier du conseil municipal du 11 avril 2014 : Comment va gouverner JNC V

    Retrouvez en exclusivité le dossier technique associé au second conseil municipal de la mandature. Un pavé de 80 pages qui permet de comprendre comment JNC V veut gouverner. L’un des enjeux sera la désignation des élus dans les organismes para-municipaux comme les OPHLM. La transparence et la représentativité de l’opposition seront-t-elles […]

    Continue Reading...

  • contribuer
  • Documents
    contribuer

    contribuer